Heidi Switch élimine les stigmates de la graisse dans le porno, un film à la fois

Quelques minutes après avoir regardé Heidi et les Doughboys , un film pour adultes réalisé par Erika Lust , J'ai été époustouflé par deux choses. Premièrement, l'interprète du même nom, Interrupteur Heidi , était grand. D'une hauteur de cinq pieds 10 pouces et d'une taille UK 20, elle avait un gros ventre, un gros cul, des vergetures visibles, de la cellulite et des poils corporels - des caractéristiques rarement vues, et encore moins célébrées, dans toutes les formes de médias, pornographie incluse. Deuxièmement, l'intrigue (Heidi dirige une boulangerie, mais le pain est toujours «brûlé, ou tout simplement mauvais», jusqu'à ce qu'elle et ses deux assistants - interprètes Roméo et Bel Gris - commencer à infuser la pâte avec leur jus corporel sexy) ainsi que le sexe représenté n'avait rien à voir avec la taille de Heidi.

Switch, 33 ans, est originaire du nord de l'Angleterre et est grand, blond, blanc, en forme de sablier et tout à fait rubenesque. Elle est apparue dans quatre des films de Lust, Ne m'appelle pas une bite (2017), Trucs et astuces pour sucer des bites (2018), Ne touchez pas à l'art… Touchez-moi (2018), et Heidi et les Doughboys (2018). Le réalisateur indépendant Lust est souvent célébré pour avoir fait du «porno féministe». Sur son blog, elle écrit que porno féministe Il s'agit de l'émancipation des femmes et de leur capacité à donner vie à leurs idées et leurs fantasmes en tant qu'êtres sexuels comme nous tous, sans ressentir de honte ni de préjugés. Je pourrais décrire le porno féministe comme donnant la priorité, ou au moins égalisant, au plaisir féminin, idéalement tout en célébrant tous les types de corps. Pour Switch, il s'agit peut-être du «regard émotionnel», quelque chose qu'elle sent que Lust capte extrêmement bien. Que les films suivent des personnes ayant des aventures d'un soir, des relations sexuelles en groupe ou des relations à long terme, ils centrent les sentiments et les expériences.