Pourquoi les étudiants portent leurs robes de graduation lors des manifestations du BLM

Au milieu d'une route dans le New Jersey, avec des manifestants défilant tout autour de lui, Adedotun Adeyemo se tient stoïque . Il est vêtu d'une robe de graduation rouge et d'une casquette, regardant directement dans la caméra avec sa main gauche levée en un poing en l'air, et il pose pour une photo qui marquera à jamais deux moments historiques de sa vie.

La promotion 2020 a connu une année mouvementée. Non seulement leurs examens et célébrations de fin d'année ont été annulés en raison de la pandémie de coronavirus, mais leurs dates de remise des diplômes prévues se sont alignées sur le plus grand soulèvement civil aux États-Unis depuis plus d'un demi-siècle.



Des manifestants dans les 50 États sont dans les rues depuis 13 nuits consécutives, protestant contre la brutalité policière et le racisme systémique à la suite du meurtre de George Floyd aux mains des forces de l'ordre il y a deux semaines (25 mai). Les manifestations se sont depuis propagées à travers le monde, avec des militants à Londres, Berlin, Sydney et plus encore, marchant pour l'égalité.

Pour les diplômés, ce sont les plus grandes manifestations qu’ils ont vues de leur vie. En portant des robes de graduation lors des manifestations, les étudiants rappellent à la police, au gouvernement et au public leur pouvoir, leur résilience et, surtout, l'importance de leur avenir.